Trek dans la vallée de Hsipaw

Après le trek de 3 jours entre Kalaw et le lac Inle, nous avons décidé de partir à nouveau en trek. D’après ce que l’on nous a dit cette région est un peu plus authentique car moins de touristes viennent par ici.  Pour faire des treks dans la région il faut partir de Hsipaw, qui mérite elle aussi une journée de visite.

1/ Que faire à Hsipaw?

Demander une carte à l’hôtel et faire le tour de la ville, l’ambiance est tranquille. Il y a quelques petites pagodes dont certaines avec des arbres qui poussent à l’intérieur, cela nous a rappelé Angkor au Cambodge! Egalement un temple avec des petits moines et le Palais Shan. La visite de ce dernier vaut le coup, pas vraiment pour le bâtiment dont d’ailleurs vous ne pouvez voir qu’une pièce, mais plus pour l’histoire du Myanmar dont vous contera une membre de la famille du dernier des princes Shan.

2/ Où manger à Hsipaw?

En visitant Hsipaw, vous pourrez aller manger chez « Mr PopCorn ». A l’origine, c’était une fabrique de pop corn. Mais au décès du gérant, la fabrique s’est arrêtée. Néanmoins, sa fille est restée à cet endroit et propose des bons plats pour le déjeuner et de bons jus. En plus, on peut se poser dans le joli jardin avec des tables et des chaises en bambou. Parfait pour une pause déjeuner!!

3/ Où loger à Hsipaw?

Chez Monsieur Charles : c’est la Guesthouse populaire de la ville. les chambres sont correctes et les sanitaires très bien. C’est plutôt pratique car vous pouvez également organiser votre trek depuis cet endroit, enfin si le bureau n’est pas fermé :-).  Nous avions une chambre avec salle de bain commune pour 14500 MMK (env. 12€), le moins cher que nous ayons trouvé au Myanmar pour un rapport qualité/prix correct.

4/ Trek dans la région de Hsipaw :

  • Prix :

Il dépend du nombre de jour, il est possible de partir 1, 2, 3 ou 4 jours. Nous sommes de notre côté partis pour le trek de 3 jours. Cela nous a couté 40000 MMK (env. 33€) par personne.

  • Organisation :

Nous n’avions pas réservé ce trek à l’avance, et avons directement réservé auprès de l’agence de trek de l’auberge M. Charles lorsque nous sommes arrivés. Attention, tout de même, lorsque nous sommes arrivés, le seul guide présent ne parlait vraiment pas Anglais, à part 2, 3 mots… Nous avons dû demander à pouvoir nous adresser à un autre guide qui finalement partira avec nous. C’est vraiment important d’avoir un guide qui parle anglais, ce qui permet de comprendre ce qui se passe dans les villages dans lesquels on passe, sauf si vous parlez Birman :-D

  • Faire le Trek sans guide?

Nous ne le conseillons pas. Déjà je ne suis pas certain qu’il soit possible de trouver une carte :-D et même si elle existe, notre guide prenait tellement de petits chemins que la plupart du temps nous ne les voyons pas avant. Autre raison, si vous vous perdez, bon courage pour trouver quelqu’un qui parle anglais dans ces montagnes! Enfin si vous rencontrez un guide avec des touristes celui-ci ne vous aidera pas. Ils ont visiblement un serment dans les montagnes entre guide de ne pas aider les touristes sans guide et nous l’avons observé à deux reprises avec notre guide qui subitement ne savait pas indiquer le chemin pour la plus grosse ville de la région, ou un autre guide racontant être parti plus tôt pour semer d’autres touristes logeant dans la maison à côté… bref bonne ambiance :-D. Finalement toute la communication va passer par le guide pour comprendre les familles qui vous accueillent et c’est vraiment là que se situe toute la valeur ajoutée du guide et pour nous 80% de l’intérêt du trek.

  • Déroulé du Trek :

P1150797 P1150796

Jour 1 :

Départ de l’auberge vers 8H30. Nous sommes finalement un groupe de 4 plus notre guide. On commence directement à marcher dans la ville jusqu’aux champs puis sur les chemins de randonnée dans les collines. Pas de vrai difficultés et après 5h de marche nous atteignons le village de Pankam, littéralement le village de la pause, ça ne s’invente pas :-D. C’est un village de l’ethnie Palaung et c’est ici que nous passerons la nuit. Nous dormons chez deux soeurs d’une soixantaine d’année. Elle continue de porter l’habit traditionnel de leur ethnie. Les jeunes filles ne le portent pas, préférant quelque chose  de plus « jeune ». Mais lorsqu’elles seront plus vieilles, à leur tour elles porteront le costume traditionnel. Aussi nos hôtes ne parlent pas le Birman, mais simplement la langue de leur peuple. Grace à notre guide on en apprend un peu plus sur la vie de ces femmes. Il nous explique notamment qu’elles gardent l’enfant d’une des filles qui peut ainsi aller travailler.

P1150791 P1150793

DSC_0585 DSC_0595

DSC_0618 DSC_0624

DSC_0608

Après le déjeuner composé de thé, riz et légumes, qui sera d’ailleurs notre régime exclusif, du petit déjeuner au diner pendant les 3 jours de notre trek, nous partons pour une petite sieste :-D.

Jour 2  :

A nouveau 5h de marche. Encore une fois aucune difficulté, les chemins sont relativement plats et les paysages sont magnifiques, on marche entourés de montagnes et entre les plantations de thé. Aujourd’hui nous traversons 3 villages, on voit les habitants faire sécher les feuilles de thé fermentées et ça pue carrément.  On arrive finalement dans le village où nous passons la nuit. C’est une famille avec 2 enfants et la grand mère qui est nonne. Encore une fois des gens vraiment très gentils, nous passerons une bonne soirée.

P1150802 P1150804

DSC_0602

P1150808P1150889

P1150807

Vers 16H30 nous partons faire le tour du village, un arrêt au monastère où nous discutons avec les jeunes moines qui sont tout contents de pouvoir tester leur anglais sur des touristes.

Jour 3 :

P1150811

Dernier jour de marche. 3H30, cela passe très vite, c’est plat la plupart du temps sauf à la fin, ou nous redescendons dans la vallée. Nous traversons un village du peuple Shan. On s’arrête près d’un monastère pour une petite pause. Les gardiens nous préparent du thé. Nous pensons que notre guide les connait mais pas du tout :-D c’est ça l’hospitalité des habitants du Myanmar! On finit la journée près de « sources chaudes »… On l’attendait mais on déchante un peu en arrivant. C’est en fait plus un bain public où les locaux viennent pour se laver, voire y laver leurs vêtements, manger etc… finalement on se jette, c’est vraiment très local :-D Aux dernières nouvelles nous n’avons développé aucune maladie de peau suite à notre baignade! Le retour à l’hôtel se fait en tuk-tuk et là on retrouve une bonne douche bien chaude!

P1150818 P1150826 P1150917

  • Bilan du Trek :

Les paysages sont très beaux et les rencontres avec les habitants de ces montagnes est vraiment une expérience que nous n’oublierons pas. Ces gens qui vivent avec très peu dans ces villages sont vraiment très gentils et nous ont reservé un très bon accueil. Au niveau difficulté, c’est un trek très tranquille, pas besoin d’avoir une condition physique de fou pour arriver au bout. Si vous manquez de temps, il vaut probablement mieux vous concentrer sur le trek Kalaw-Inle car l’arrivée sur le lac est vraiment magique. Mais si vous avez un peu de temps, foncez, cette région vaut bien d’y consacrer quelques jours en montant vers Mandalay!

P1150883

Laisser un commentaire