Varanasi, âme sensible…

Nous débarquons à Varanasi après une nuit dans le train depuis Khajuraho. Les trains indiens en 3AC sont toujours aussi confortable et nous sommes plutôt chanceux puisque nous n’aurons que 3h de retard à l’arrivée (en Inde nous avons rencontré des voyageurs qui ont eu 12, 24, voir 36h de retard sur leur train!!!). Ici on se reprend une claque, Varanasi est très bondée, il faut se réhabituer aux monde, la saleté, le bruit…

En sortant de la gare nous demandons à un rickshaw de nous trouver un hôtel sympa et pour la 1ère fois depuis notre arrivée en Inde, cela ne fonctionne pas vraiment… il nous dépose dans des taudis et assez loin des quais (ghâts) et pour cause, les rues se font de plus en plus étroites et il ne peut pas aller dans les rues les plus proches de la rive… Attention à ce sujet, les hôtels dans les rues les plus éloignées des ghâts portent comme par hasard le même nom que les hôtels près du gange :-D

A voir à faire à Varanasi : 

  • Cérémonie à 18H00 au ghât principal (Dashahwamedh ghat):

En face du plus grand ghât, tous les soirs se déroule une cérémonie qui attire aussi bien les touristes que les pèlerins. La cérémonie dure une bonne heure pendant laquelle 5 jeunes hommes effectuent en rythme synchronisé des mouvements avec des objets en feux, de l’encens… tout cela en musique!

DSC_9245

  • Se rendre près des ghâts où ont lieu les crémations:

L’ambiance ici est irréelle… Pour les hindous si nous avons bien compris, être incinéré et « offert » au gange permet de mettre fin au cycle des réincarnations et donc d’accéder au nirvana. Aussi chaque Indien qui en a la possibilité (financière) se fera transporter à Varanasi pour y être incinérer.

Le long du gange vous pourrez observer avec respect cela va sans dire, les cérémonies de crémation. Comme à Pashupatina au Népal ce qui nous a surpris c’est l’absence de tristesse sur les visages. Contrairement aux enterrements que nous connaissons en occident, cette cérémonie ne dégage pas du tout les mêmes sentiments… La mort n’a pas en effet la même signification pour les indiens… autour des bûchés où des corps sont sans cesse amenés on est aussi impressionné par les énormes tas de bois qui montent à plusieurs mètres de haut dans les rues derrière les gange. Les marchands ont d’énorme balance et vendent le bois au kilo. De ce que nous avons compris le bois y coûte assez cher…

Vous l’aurez compris l’ambiance qui se dégage de ce lieu est vraiment très particulière, ce lieu permet de rentrer en prise direct avec la culture indienne mais l’on peut aisément comprendre que tout le monde ne soit pas à l’aise avec ce lieu.

  • Flaner dans les ruelles et au bord des ghâts:

A Varanasi on est définitivement dans l’Inde qui hante l’imaginaire des touristes, avec petites ruelles sales, bruyantes, grouillantes ( vaches, chiens et autres inside) et colorées. S’y balader, s’y perdre, permet d’avoir un aperçu de la manière dont vivent les indiens.

DSC_9293

Un autre bon moyen de voir la vie qui s’écoule sur les bords du gange c’est de louer une barque pour 1 heure ou 2 et de se balader sur la rivière sacrée le long des ghâts. D’ici nous avons pu observer les pèlerins indiens qui viennent pour les ablutions… Assez impressionnants à voir. Pour eux le fleuve est sacré et l’on comprend et respecte cela, mais à la couleur de l’eau de notre côté, nous n’avons pas voulu y mettre la main, quand on les voit s’immerger complètement pour y effectuer des rituels et aller en boire généreusement quelques gorgées!

DSC_9289 DSC_9309 DSC_9348 DSC_9370

P1150197-ModifierP1150195

Conclusion:

Varanasi, reste un passage fort de notre voyage en Inde. Ce pays a décidément le pouvoir de te sortir de ta zone de confort, certains aiment, d’autres pas… Pour nous cela permet d’avoir un aperçu da la manière dont vivent et meurent les Indiens, et c’est très riche. Le seul conseil complémentaire que nous donnerions est peut être de réserver la visite de cette ville plutôt pour la fin du voyage, une fois que l’on s’est un peu acclimaté à l’Inde.

Hébergement à Varanasi : 

Nous avons logé au Shanti Guest House près du Kedar Ghât. Nous avons été assez satisfait de cet hôtel, la chambre négociée au final pour 600 Rps (env. 8,46€) la nuit et sur le toit bon restaurant avec une vue imprenable sur le gange et la ville (avec en prime des pancakes au nutella yeeeeeeeeahhh). Bref on recommande!

Laisser un commentaire